www.idec.org.bi

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°10 Le répertoire des titres et numéros de revues disponibles la bibliothèque de l’IDEC est désormais en ligne Nouvelles acquisitions dans la bibliothèque de l’IDEC Avis de recrutement d’un Chercheur Professionnel en Macroécon

En dates des 8 et 9 septembre 2008, dans la salle de réunion de l’Hôtel Club du Lac Tanganyika, s’est tenue une réunion de dissémination du rapport d’enquête portant sur l’étude diagnostique sur la gouvernance et la corruption au Burundi. Ces travaux ont été rehaussés de la présence de son Excellence le Premier Vice Président de la république du Burundi Dr Yves SAHINGUVU, du Ministre de la Bonne gouvernance, de l’Inspection Générale de l’Etat, de la Privatisation et de l’Administration Locale Monsieur Martin NIVYABANDI, de la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Burundi Madame Mercy Miyang TEMBON, de représentants de l’Ambassade du Royaume de Belgique au Burundi, de représentants du corps diplomatique et consulaire, de cadres de l’administration et de représentants de la société civile.

Les discours qui se sont succédés ont montré le contexte dans lequel la dite étude a été élaborée. La conduite de cette étude s’inscrit dans le programme du gouvernement pour la période 2005-2010. Elle émane de l’initiative personnelle du Chef de l’Etat qui a fait de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption son cheval de bataille. La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption figure ainsi parmi les priorités du Gouvernement et constitue le premier axe du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP). En outre, la présente étude est complémentaire avec le programme « renforcement des capacités de leadership au Burundi » appuyé par la Banque Mondiale via l’Institut de la Banque Mondiale. Elle devra donc aboutir à la confection d’une stratégie nationale de gouvernance et de lutte contre la corruption assorti d’un plan d’action avant la fin de l’année 2008 après la prise en compte d’autres études comme le PEMFAR.

Le Ministère de la Bonne Gouvernance, de l’Inspection Générale de l’Etat, de la Privatisation et de l’Administration Locale est l’organe responsable pour cette initiative. Elle est supervisée par le comité de pilotage composé des représentants du gouvernement, du secteur privé et de la société civile. L’enquête a été conduite par le cabinet d’Etudes de Recherches et de Traitements Informatiques (CERTI) avec l’assistance technique et financière de la Banque Mondiale et l’appui financier du Gouvernement de la Belgique. L’IDEC a été choisi pour appuyer le Comité de Pilotage dans le processus de dissémination et ses experts ont présenté les résultats de l’enquête.

L’étude s’est penchée particulièrement sur les secteurs suivants :

  • L’eau et de l’électricité ;
  • L’éducation ;
  • La santé ;
  • L a justice ;
  • La sécurité ;
  • L’agriculture ;
  • Les Finances

Après l’ouverture des travaux , la chronologie des évènements se présente comme suit : présentation du cadre organisationnel et le déroulement de l’enquête GAC au Burundi, la notion des enquêtes diagnostiques comme approche et outils pour le renforcement de la Gouvernance, présentation des objectifs et de la méthodologie de l’étude, présentation des travail des focus groupes, présentation des résultats de l’enquête, travaux en groupe et initiation à la méthode IRR.

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°11 Avis de recrutement d’un Chercheur Professionnel en Macroéconomie L’atelier de dissémination des travaux des chercheurs associés

Introduction

Le développement économique durable est une préoccupation de tout le monde. Parmi les objectifs que l’Institut de Développement Economique, « IDEC » en sigle, s’est assignés, figure le volet renforcement des capacités et la recherche en vue de la formulation des politiques économiques et sociales viables. C’est dans cette optique même qu’il a organisé un atelier de dissémination des travaux des chercheurs associés ; qui sont des professionnels dans différents secteurs de la vie économiques du pays. Les travaux des chercheurs associés permettent d’opérationnaliser la théorie et de faire une confrontation entre la théorie et la pratique. De cela jaillissent des questions qui résultent de l’écart entre le cadre théorique et les spécificités d’un secteur de l’économie. De ces questions il est possible de faire de un inventaire et une sélection des solutions adéquates.

Du déroulement des activités

La journée a débuté par l’installation des invités à 8h30. Par la suite, le Directeur de l’IDEC a dans son mot d’ouverture souhaité la bienvenue aux participants. Après avoir rappelé les objectifs de l’atelier, il a demandé aux chercheurs associés d’être ouverts aux critiques des autres car, a-t-il rappelé, « du choc des idées jaillit la lumière ». Après le discours d’ouverture, il a été procédé au rappel des thèmes et des règles du jeu par le modérateur, Dr Alain NIYUBAHWE chercheur professionnel à l’IDEC. Après une série d’exposés c’était le moment des débats où les participants donnaient des points de vue et des observations pour enfin formuler des recommandations

Du Contenu du rapport

Après avoir donné en intégralité le discours d’ouverture, le présent rapport fait une description sommaire du déroulement des activités réalisées au cours de l’atelier de dissémination des travaux des chercheurs associés, car il ne revient sur les contenus des présentations dont les documents sont repris en annexe.

Une brève présentation de la problématique soulevée et des résultats principaux est suivie d’une synthèse des recommandations issues des questions et des débats sur les thèmes développés par les chercheurs associés.

Rapport-Atelier-Associs.pdf

 

Atelier d’information et d’échange sur les orientations de l’IDEC et son rôle dans la formulation des politiques, Bujumbura 05 août 2010

Atelier d’information et d’échange sur les orientations de l’IDEC et son rôle dans la formulation des politiques, Bujumbura 05 août 2010

En date du 05 aout 2010, sous la présidence de monsieur Gérard NIYIBIGIRA, Président de l’Assemblée Générale et du Conseil Fiduciaire de l’IDEC, il s’est tenue dans les enceintes de la SHNB un atelier d’information et d’échange sur les orientations de l’IDEC et sur son rôle dans la formulation des politiques économiques. Les objectifs de l’atelier étaient de :

  • Consulter les parties prenantes externes pour identifier les avantages stratégiques et des interventions de l’IDEC
  • Evaluer le niveau de la demande des services de l’IDEC et les besoins d’adaptation
  • Incorporer les informations reçues dans la sélection des thèmes de recherche et l‘orientation des autres interventions et la a mise en place d’un système de suivi de la stratégie pour évaluer le lien entre les besoins des bénéficiaires et autre partenaires et la stratégie de l’IDEC
  • Préparer un plan d’action pour l’innovation


Rapport d’atelier

Cadre_des_resultat_IDEC_Burundi.pdf

Rapport de l'Assemblée Générale du 12 Avril 2013

Ce vendredi 12 avril 2013, l’Assemblée Générale de l’IDEC s’est réunie à l’Hôtel Water

Front, dans le but de renouveler les organes de gouvernance. Les points suivants étaient

inscrits à l’ordre du jour :

  1. Mot d’ouverture

  2. Rapport du Conseil Fiduciaire

  3. Election du Comité Exécutif et son Président

  4. Elections de 2 membres du Conseil Fiduciaire et son Président

  5. Divers

  1. Mot d’ouverture

Le mot d’ouverture a été prononcé par le Président de l’Assemblée Générale et Président du

Conseil Fiduciaire. Après avoir remercié les membres fondateurs de l’IDEC pour leur

présence, il a rappelé l’historique de l’IDEC, sa mission, les difficultés rencontrées qu’il a

rencontrées pendant les deux premières phases en raison de la crise que traversait le pays au

début de son travail tout en insistant sur les performances réalisées au cours de la phase III.

C’est à la suite de ces performances que l’ACBF a accepté de financer la phase IV, qui arrive

dans un contexte de relance économique dans l’optique du CSLP II et de la Vision Burundi

Lire la suite...

Accueil Ateliers nationaux