www.idec.org.bi

LES MÉCANISMES DE REDEVABILITÉ DES SERVICES PUBLICS BURUNDAIS. CAS DE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE AU MSPL

D’origine anglo-saxonne, le concept d’ « accountability » traduit en français par des termes approximatifs tels « redevabilité », « responsabilité », « reddition des comptes », etc. est devenu un des indicateurs pour mesurer la modernisation de toute administration, publique comme privée.

C’est pour cette raison que les autorités burundaises n’ont pas manqué d’en faire un leitmotiv depuis les Accords d’Arusha : tous les documents-cadres sous-tendant les politiques publiques aussi diverses que variées en ont systématiquement fait un fil d’Ariane dans le souci de mieux répondre aux besoins de la population.
Les politiques portant sur la santé communautaitaire n’ont été en reste. Non seulement les personnels techniques relevant du Ministère de la Santé publique et de Lutte contre le Sida (MSPLS) déployés du centre à la périphérie sont conscientisés et essaient de travailler en se conformant à ce référentiel, mais aussi des organes communautaires tels les Comités de Santé (COSA) et les agents de santé communautaire (ASC) sont rompus à cette philosophie administrative. Dans cette perspective, les centres de santé (CdS) ont des comptes à rendre aux CoSa représentant la communauté. Ces derniers jouent d’autant plus le rôle d’un conseil d’administration qu’ils sont impliqués dans le processus de planification des CdS d’une part, et que tout engagement financier requiert un accord préalable du président du CoSa d’autre part. 

Pour en savoir plus Télécharger le PDF ICI

Accueil Autres bibliothèques universitaires LES MÉCANISMES DE REDEVABILITÉ DES SERVICES PUBLICS BURUNDAIS. CAS DE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE AU MSPL LES MÉCANISMES DE REDEVABILITÉ DES SERVICES PUBLICS BURUNDAIS. CAS DE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE AU MSPL