www.idec.org.bi

Idec Search

config

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°7

LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DU LOGEMENT AU BURUNDI

Par Honoré AHISHAKIYE

Le Burundi connaît un déficit de logements décents très important qui continue de s’agrandir d’année en année. L’un des problèmes centraux qui alimente ce déficit se trouve dans l’incapacité de l’offre formelle de logement à répondre aux besoins des familles à faible revenu. L’accès à un logement convenable est un droit fondamental reconnu dans la Déclaration universelle des droits de l’homme…. L’accès à un logement convenable est un volet essentiel de la réduction de la pauvreté étant donné qu’il a pour effet d’améliorer la santé et la qualité de vie de ses occupants, qu’il procure souvent des possibilités de revenus et qu’il constitue un bien d’investissement pour son propriétaire. Enfin, le logement confère à son propriétaire ou ses occupants respects et reconnaissance dans la société . L’objet de cette note de veille est de s’interroger sur la soutenabilité du crédit logement du point de vue de l’offre comme de la demande. De cette façon, le gouvernement pourrait engager des réflexions sur les outils de financement du logement en vue de résorber le déficit de production en matière de logement. La première section expose les particularités du marché du logement. La deuxième section passe en revue les politiques de logement qui ont prévalu au Burundi. La troisième section décrit les différentes contraintes pour l’acquisition d’un premier logement. Dans la conclusion, nous proposons certaines pistes pour réduire le déficit du financement du logement au Burundi.

Lire l’article :

FINANCEMENT_DU_LOGEMENT_AU_BURUNDIx-2.pdf

Du contraste entre libre circulation des marchandises au sein de la Communauté Est Africaine et persistance de barrières non tarifaires

Par Rose Fidélité NDAYISHIMIYE

Le protocole portant création du marché Commun de la Communauté Est Africaine (CEA) prévoit en ses articles 6,16 et 24, la libre circulation des marchandises, des services et des capitaux. Mais, peut-on parler de libre circulation des marchandises sans parler de réduction/suppression des barrières non tarifaires au sein et entre les Etats membres ? L’article 13 du Protocole portant création d’une Union Douanière de la CEA engage les pays à s’abstenir d’imposer des barrières non tarifaires au Commerce. Les Etats membres de la CEA, comme d’ailleurs ceux de l’OMC ; sont conscients que les effets des barrières non tarifaires peuvent être aussi ou même plus gênants que les tarifs douaniers. A mesure que les barrières tarifaires régressent au niveau mondial, la tendance à la prolifération de barrières non tarifaires est une réalité. L’une des mérites du GATT, est d’être parvenu à faire baisser le niveau des tarifs douaniers. L’organisation mondiale du commerce, tout comme le GATT, interdisent les barrières non tarifaires mais la tendance générale est que ces barrières s’accentuent et deviennent variées. Quels sont les pratiques de la catégorie des barrières non tarifaires dont les impacts négatifs compromettent les affaires et les engagements pris par les Etats membres de la CEA ? Il existe plusieurs formes de barrières non tarifaires qui constituent des obstacles à la libre circulation des marchandises au sein de la CEA et la question se pose avec acuité au Burundi.

lire l’article :

circulation_des_marchandises_au_sein_de_la_EACx-2.pdf

Pour mieux asseoir la bonne gouvernance au Burundi : moderniser l’administration publique

Par Dr Elias SENTAMBA

Asseoir la bonne gouvernance dans l’administration publique est loin d’être une sinécure dans un pays qui a une longue tradition d’autoritarisme comme le Burundi. Technologie administrative développée dans les pays occidentaux de culture anglo-saxonne, la bonne gouvernance n’a été introduite dans nos Etats africains qu’à la fin des années quatre-vingt, à l’instigation des bailleurs de fonds tant multilatéraux que bilatéraux. Il était question de conjurer la mauvaise gestion multiforme qui prévalait dans la plupart des Etats du Sud. C’est dans cette perspective qu’au sortir des négociations d’Arusha, les Burundais se décidaient d’asseoir la bonne gouvernance dans la conduite des affaires publiques et par-là mettre un terme à la spirale d’exclusion ayant déchiré le tissu national de leur pays. Aussi en viendra-t-on non seulement à la mise sur pied d’un ministère spécifique y afférent, mais aussi d’autres dispositifs institutionnels divers. Ceci dit, le chemin reste encore long, d’où nous faut-il explorer comment mieux asseoir la bonne gouvernance dans l’administration publique burundaise, comme pierre à l’édifice. Après avoir circonscrit le concept de « bonne gouvernance », (I), nous montrerons la nécessité de moderniser l’administration publique burundaise(II) et terminerons par une brève conclusion suivie d’un certain nombre de recommandations (III.)

lire l’article :

bonne_gouvernance_au_Burundix-2.pdf

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°7

Pour mieux asseoir la bonne gouvernance au Burundi : moderniser l’administration publique Par Dr Elias SENTAMBA Asseoir la bonne gouvernance dans l’administration publique est loin d’être une sinécure...
Du contraste entre libre circulation des marchandises au sein de la Communauté Est Africaine et persistance de barrières non tarifaires Par Rose Fidélité NDAYISHIMIYE Le protocole portant création du marché Commun de la Communauté Est Africaine...
LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DU LOGEMENT AU BURUNDI Par Honoré AHISHAKIYE Le Burundi connaît un déficit de logements décents très important qui continue de...

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°10

Le système d’information agricole au Burundi : quel est le rôle de la statistique ? Par Gervais NDUWIMANA La croissance économique et sociale des pays en développement, et notamment celui du...
Prix du carburant et inflation au Burundi Par Honoré AHISHAKIYE Le prix du gasoil est passé de 320 francs burundais le litre en janvier 1998 à 1150...
Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°11 Burundi : pour arrêter l’insécurité de plus en plus préoccupante, moderniser l’Etat Par Dr Elias SENTAMBA Ayant enduré une guerre civile sur fond ethno-politique plus d’une décennie durant,...

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°8

Pour réussir la décentralisation au Burundi : s’attaquer frontalement aux obstacles systémiques Par Dr Elias SENTAMBA Technologie administrative de facture occidentale, la décentralisation a été transposée...
Vers la soutenabilité de l’Union Monétaire Est Africaine Par Dr. Ferdinand BARARUZUNZA La soutenabilité d’une union monétaire repose principalement sur les critères...
L’inflation et la croissance économique au Burundi. Par Honoré AHISHAKIYE La relation entre la croissance économique et l’inflation est un des plus importants...
Problématique de la liquidation des sociétés en faillite au Burundi Par Rose Fidélité NDAYISHIMIYE Au Burundi, l’expérience a montré que la liquidation des sociétés en faillite...

Cahier de l’IDEC, Vol 3, N°11

La problématique de commercialisation du sucre au Burundi par Dr Ephrem NIYONGABO Introduction La pénurie de sucre au Burundi est devenue très préoccupante, si bien...
Normalisation, contrôle de la qualité des produits et services et contrepoids du secteur informel Par Gervais NDUWIMANA Le contexte et position du problème Il nous apparaît souvent de constater que la se...